Noël, une tradition alsacienne

 

 Les marchés de Noël, véritables spécificités alsaciennes,  débutent en même temps que commence l'avent.

 

noel en alsace


 Le plus célèbre des marchés est celui de Strasbourg, il est connu dans le monde entier et attire chaque année des millions de visiteurs.

 Tout au long du mois de décembre, il propose un voyage hors du temps, un émerveillement pour petits et grands.

Strasbourg s'habille de lumière et offre au grée de ses animations toute la magie de noël.  

Une multitude de chalets (plus de 300) jalonnent ses marchés offrant un large choix de décorations et de produits régionaux d'Alsace ou artisanaux, ainsi qu'une pléiade d'idées cadeaux.


Le Christkendlmärik, en alsacien, existe à Strasbourg depuis le Moyen Age. Il s'agissait au départ du marché de la Saint Nicolas, une foire animée destinée à la distribution des cadeaux aux enfants. 

Le 22 décembre 1570, un décret municipal décida de dédier cette foire de la Saint Nicolas à l'Enfant Jésus régnant sur tous les chrétiens, Christkindel en alsacien.

Et depuis, a lieu tous les ans pour le bonheur de tous, le Christkindelmärik.

Depuis 1870, le marché se tient place Broglie à Strasbourg, il s'est développé depuis le début du 20ème siècle en s'enrichissant d'une multitude d'animations. L'Alsace compte 35 marchés au total et leur réputation dépasse l'hexagone, certains plus célèbre comme celui de Strasbourg, biensûr, mais aussi le marché de Colmar, Kaysersberg ou Mulhouse.

Le Sapin de Noël doit lui aussi son origine à la terre d'Alsace.

A la veillée de Noël au Moyen âge, on racontait l'histoire de la création devant les églises. L'arbre du paradis était représenté par un sapin couvert de pommes et d'hosties. Peu à peu les fidèles commencèrent à installer le sapin dans la maison, le garnissant de pommes et de Bredeles, ou maneles, petits gâteaux alsaciens confectionnés à l'occasion des fêtes de Noël.

La petite histoire raconte qu'au 19ème siècle, à cause d'une pénurie de pommes, des verriers créèrent des pommes en verre soufflé et ainsi donnèrent naissance à nos fameuses boules de noël.

La Couronne de l'Avent symbolise la période entre le dimanche le plus proche de la Saint André (le 30 novembre) et le jour de Noël. La couronne est ornée de 4 bougies dont la symbolique serait les 4 étapes du salut du monde : le pardon, la foi, la joie et la paix.

Selon la tradition, les 4 bougies représentent les 4 semaines précédents noël, l'Avent.

couronne d'aven

Elles représentent en fait le compte à rebours : le 1er dimanche on allume une bougie, puis la 2ème le dimanche suivant, en gardant la 1ère allumée, et ainsi jusqu'au dernier dimanche précédent noël où toutes les bougies seront allumées.

La Saint Nicolas donne le point de départ en Alsace aux fêtes de noël. A l'heure où les marchés de noël s'installent sur les places, une large place est donnée à cette fête traditionnelle en Alsace et en Lorraine. Le 6 décembre, on voit défiler St Nicolas, personnage vêtu de rouge et de violet qui distribue des bonbons aux enfants et visitent les écoles.

 La Saint Nicolas est aussi fêtée le soir dans les familles alsaciennes. A l'heure du repas, les enfants placent leurs chaussures devant la porte en prenant soin d'y poser à côté une carotte et un peu de lait pour l'âne du Saint.

Aux enfants sages, Saint Nicolas y déposera du pain d'épices et des oranges, alors que le père Fouettard garnira les chaussures de cailloux des enfants pour punir les enfants qui ne le sont pas.

saint nicolas en pain epice

Selon la légende, 3 petits enfants perdus seraient venus demander l'hospitalité à un boucher (le père Fouettard). Ce dernier les aurait découper en morceaux pendant leur sommeil et mis dans un saloir pour les manger.

Sept en plus tard, Saint Nicolas venant à passer demande au boucher ce qu'il a de si bon dans son saloir. Le boucher terrorisé avoue son crime.

Saint Nicolas ouvre alors le saloir et libère les 3 petits enfants, leur rendant la vie.  

Les  Bredeles (ou bredala, bredle), une tradition bien alsacienne à l'époque de noël :  les petits gâteaux de noël, Winachtsbredele en alsasien.

Ces petits gâteaux sont  confectionnés dès le mois de novembre. La tradition veut qu'ils soient conservés dans une  boite en métal et dégustés le soir du 24 décembre. On en fabrique aussi pour ensuite orner le sapin de noël.

La tradition des bredeles est très ancienne, les plus anciens moules utilisés datent du 14ème siècle.

Les formes de ces petits gâteaux sont diverses et variées, tout comme leurs recettes. On dit qu'il y a autant de recettes que de familles alsaciennes.

Découvrez nos pains d'épices d'Alsace pour Noël

les pains d'épices d'alsace